Coup de pouce pour les Titi de Tahanea. Protection d’un limicole en danger d’extinction

Trois îlots de l’atoll Tahanea en Polynésie Française ont été déclarés exempts de rats aujourd’hui par les partenaires d’un projet de conservation impliquant Island Conservation, l’Université Simon Fraser (Canada), la Société d’Ornithologique de Polynésie ‘Manu’ (représentant BirdLife) et la communauté de l’atoll Faaite.

11 Juin 2013  – Click here to view this webpage in English 

Le succès du projet réalisé en 2011 – l’éradication de rats introduits – ouvre la voie à des collaborations futures afin de restaurer d’autres îles et sauver des espèces menacées comme le Chevalier des Tuamotu (Prosobonia cancellata, communément appelé Titi par les Polynésiens), un oiseau en danger d’extinction à cause des mammifères introduits sur la quasi-totalité de son aire de distribution.

Autrefois répandu sur l’ensemble de la Polynésie orientale, sa population se comptait par dizaines de milliers d’individus. Le Titi ne se trouve plus à l’heure actuelle que sur six atolls coralliens reculés. A guère plus de 1000 oiseaux, son avenir est incertain. Dernier représentant d’un groupe archaïque de bécasseaux polynésiens avec des adaptations et comportements uniques chez un limicole, cet oiseau est le porteur d’un lourd héritage évolutif.

Tahanea abrite une des dernières populations de Titi, mais sa présence y est précaire car la plupart des îlots de l’atoll sont infestés par le rat noir et/ou le rat polynésien et rats et Titi ne font pas bon ménage: les rats mangent leur œufs des oiseaux, peut-être des poussins, voire des adultes et sont, avec les autres prédateurs introduits, la première cause d’extinction du Titi à Tahanea et ailleurs.

 

La vie des Titi à Tahanea commence à s’améliorer légèrement suite au récent projet. “Ce n’est qu’un petit pas pour sauver le Titi, mais c’est un pas décisif”, explique Thomas Ghestemme de la SOP. “Ce projet ouvre la voie à d’autres travaux de restauration à Tahanea et ailleurs dans les Tuamotu”.

L’un des défis du projet de Tahanea a été d’empêcher les Titi de consommer l’appât pour les rats. L’équipe a finalement décidé de capturer les 18 oiseaux et de les garder en captivité pendant trois semaines jusqu’à ce qu’ils puissent être libérés en toute sécurité. “C’était une première et c’était très stressant pour nous”, explique Mlle Marie-Hélène Burle de l’Université Simon Fraser, qui étudie  l’espèce. “Notre expérience à Tahanea nous a convaincu que nous pouvons aider le Titi lors de projets futurs et ouvre la porte à des réintroductions de l’espèce sur d’autres îles.”

Chef de terrain pour Island Conservation, Madeleine Pott, qui a dirigé l’exécution du projet, est très positive : “Nous sommes ravis de ce partenariat et de la coopération de la communauté de Faaite. Nous avons restauré un fragment d’habitat pour le Titi et prouvé que nous pouvons utiliser ces méthodes en toute sécurité au bénéfice des oiseaux et des personnes. Nous avons démontré que nous sommes en mesure d’éliminer les rats sur l’ensemble de l’atoll. Tout ce dont nous avons besoin pour compléter ce projet est le financement et le soutien de la collectivité”.

Point de contact::
Marie-Hélène Burle – msb2@sfu.ca; (+1) 778 782-5618; http://www.sfu.ca/
Thomas Ghestemme – tghestemme@manu.pf; +(689) 52 11 00/ +(689) 279 248; http://www.manu.pf/
This press release is available for viewing/download in English and French.
  

Follow Island Conservation on Social Media

[ism-social-followers list='fb,tw,li,youtube,instagram' template='ism_template_sf_1' list_align='horizontal' display_counts='false' display_full_name='true' box_align='center' ]

[indeed-social-media sm_list='fb,tw,li,rd' sm_template='ism_template_8' sm_list_align='horizontal' sm_display_counts='false' sm_display_full_name='false' box_align='center' print_total_shares=1 tc_position='before' display_tc_label=1 tc_theme='dark' ]

[ism-social-followers list='fb,tw,li,youtube,instagram' template='ism_template_sf_1' list_align='horizontal' display_counts='false' display_full_name='true' box_align='center' ]

Midway Atoll conservation